51
le meilleur des sorties pour enfants

On a testé le Musée du Fort de la Pompelle à Puisieulx (51)

On a testé le Musée du Fort de la Pompelle à Puisieulx (51)

Le Musée du Fort de la Pompelle est un lieu de mémoire majeur de la Première Guerre mondiale, présentant une riche collection permettant de raconter l’expérience des soldats et la dureté des combats en Champagne et à Reims.

Il est l'un des nombreux forts construits autour de Reims après 1870 dans le cadre de la ceinture fortifiée du système Séré de Rivières construite pour défendre la ville. Il fût le verrou de la défense de Reims pendant la Première Guerre mondiale.

Classé monument historique en 1922, le musée du fort de la Pompelle a été inauguré en 1972. Il a été complètement rénové en 2014 afin de mieux mettre en valeur les collections notamment les uniformes et l’impressionnante collection de casques de la collection Charles Friesé, plus importante collection de casques à pointes allemands au monde !

C'est parti pour la visite guidée !

Renaud, notre guide, nous a présenté avec une grande clarté les particularités et l’histoire du Fort, les conditions de vie des soldats, les bombardements, les pilonnages et les assauts allemands mais aussi l’évolution du conflit, des armes, du matériel et des uniformes entre 1914 et 1918.

Documents d'époque, objets de la vie quotidienne, armes, équipements, uniformes, pièces d'artillerie, le musée du Fort de la Pompelle dispose d'une impréssionnante collection témoins des durs combats menés pour protéger la ville de Reims.

 

Une forteresse imprenable

Une forteresse imprenable

Situé sur une colline, le fort offre une vue dégagée sur Reims et les alentours. A partir de 1916, 180 régiments dont 2 régiments russes soit environ 1500 à 2000 hommes sont présents au Fort.

Grâce à l'acharnement des hommes du fort qui parviendront à contenir les assauts successifs de l'armée allemande : attaques d'infanterie, bombardements intensifs, attaques au gaz, mines, attaques de chars, etc.., le fort ne sera jamais repris, contrairement aux autres forts alentours.

Une collection de casques impressionnantes

Une collection de casques impressionnantes

Avec la collection Charles Friesé, le musée dispose de la plus riche collection de casques à pointes allemands au monde : pas moins de 395 casques dont 360 sont exposés!

Les pointes ne servaint pas à attaquer mais plutôt à protéger les fantassins des coups de sabre de la cavalerie.

Ils ont tous des blasons différents faisant référence aux « Länder », les régions allemandes, mais aussi aux grades et aux régiments...

 

De nombreux uniformes

De nombreux uniformes

Qui dit soldats, dit uniformes. Le musée dispose d’une importante collection d’uniformes des différents pays. Ne manquez pas d’admirer les nombreux uniformes, français, anglais, russes, américains et autres, présentés dans l’ancienne poudrière.

Les premières batailles aériennes

Les premières batailles aériennes

Dans la salle consacrée à l’aviation, vous apprendrez qu’en 1914, au début du conflit, les avions n’étaient pas armés et servaient uniquement à la reconnaissance aérienne.

Et qu'il faudra attendre que le pilote Joseph Frantz et son mécanicien Louis Quenault abattent un avion allemand, au-dessus de Jonchery-sur-Vesle, pour que l’armée française comprenne l’importance de l’aviation pour la suite des combats.

Suite à quoi la France formera 17 000 pilotes dont certains deviendront de véritables héros de guerre décorés dont la propagande se nourrira.

La première guerre mondiale verra également naitre les premiers modèles de chars d’assaut comme le Renault FT17. Une maquette à taille réelle est observable au Centre d’Interprétation Marne 14-18 de Suippes.

Artisanat de tranchée

Artisanat de tranchée

Une vitrine est dédiée à l'artisanat de tranchée, appelé aussi « Art du Poilu ».

Ce sont souvent des douilles d'obus de 75 mm en laiton martelées et gravées pour en faire des vases ou des objets d'ornements. Certains soldats fabriquaient des objets du quotidien comme des briquets, des bagues, des encriers...

Utilisés comme monnaie d'échange dans les tranchées contre des cigarettes ou de la nourriture, ces objets étaient aussi offerts à la famille en souvenirs.

Qu’en ont pensé nos kidireporters ?

Les enfants ont tous été impressionnés par la riche collection de casques allemands et les nombreuses armes et canons présentés tout au long de la visite.

- Noan 12 ans à particulièrement apprécié les informations détaillées apportées par notre guide et les nombreux panneaux.

- Cléa 11 ans : a aimé les objets artisanaux fabriqués dans les tranchées et la visite en générale que j’ai trouvé très intéressante ! »

- Yann 8 ans a aimé les chars présents devant le fort, les armes et la salle sur les batailles aériennes avec les maquettes d’avions.

- Lucas 8 ans a beaucoup aimé les armes, les canons et les obus mais également les uniformes.

Kidiklik vous recommande une visite au musée du Fort de la Pompelle!

Kidiklik vous recommande une visite au musée du Fort de la Pompelle!

Les différents panneaux suivent un ordre chronologique et permettent une compréhension facile des événements qui se sont passsés au Fort et durant le conflit de manière générale. 

Les nombreux objets présentés intéresseront les enfants dès 6-7 ans qui ressortiront , comme nos kidireporters, avec plein de questions!

Préparez votre visite!

Préparez votre visite!

Horaires d'ouverture :

du mardi au dimanche de 10h à 18h

Tarifs : 

plein tarif : 5 € / Tarif réduit : 3 € pour 18 / 25 ans et + 65 ans
Gratuit pour : étudiants -25 ans, jeunes de -18 ans, handicapés et accompagnants, jeunes mission locale, demandeurs d’emploi, titulaires du RSA, carte ICOM.

Et aussi sur Kidiklik

Connaissez-vous Kidiklik.fr ? Retrouvez le meilleur des sorties pour enfants en Champagne ici >>

Pour ne rien manquer de l'actualité des sorties en Champagne, suivez KIDIKLIK :
- SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX : sur Instagram et sur Facebook !
- AVEC NOTRE NEWSLETTER : inscrivez-vous en ligne ici !

Retour haut de page

Kidibox